Le petit chat d'Idries Shah

Il était une fois un jeune chat.

On l'emmena voir un tigre cinquante fois plus gros que lui.

"Une créature d'une taille pareille, fit-il, ne doit pas avoir grande valeur.

S'il était quelque chose, il n'aurait pas besoin d'être aussi gros."

Quelle est ma valeure?

Un conférencier bien connu commence son séminaire en tenant bien haut un billet de 50 euros.

Il demande au public: "Qui aimerais avoir ce billet?"

Des mains commencent à se lever...

Il dit alors: "Je vais donner ce billet de 50 euros à l'un de vous, mais avant, laissez moi faire quelque chose. Il chiffone alors le billet avec force et demande:" Est-ce que vous voulez toujours ce billet"

Les mains continuent toujours à se lever...

"Bon d'accord, mais si je fais ceci?"

Il jette le billet froissé à terre et saute dessus à pieds joints, puis le piétine et l'écrase le plus possible et le recouvre des poussières du plancher.

Ensuite il demande:"Qui veut encore se billet?"

Evidemment les mains continuent toujours à se lever!

"Mes amis vous venez d'apprendre une leçon... Peu importe ce que je fais avec ce billet, vous le voulez toujours parce que sa valeur n'a pas changé.

Il vaut toujours 50 euros. Souvent, dans votre vie, vous serez froissé, rejeté, piétiné, souillé, par des gens ou par des évennements.

Vous aurez probablement alors l'impression que vous ne valez plus rien, mais en réalité votre valeur n'aura pas changé.

Votre valeur ne tient pas à vos erreurs ou à vos réussites, à ce que vous avez fait ou n'avez pas fait, elle tient à ce que vous êtes et avez toujours été: un humain qui vaut autant que les autres humains et qui à ce titre peut toujours recommencer et atteindre ses objectifs.

Quand on ne trouve pas la solution, c'est que nous l'avons exclue...

Alors qu'il avait 7 ans le petit Ericsson regardait son père qui essayait de faire rentrer un veau dans une étable. Le père tirait fort sur la corde mais le veau se cabrait et refusait d'y aller. Le petit Ericsson éclata de rire et se moqua de son père. Le père lui dit: "Fais mieux, si tu te crois si malin".

Alors le petit Ericsson eu l'idée, plutôt que de tirer sur la corde, de faire le tour du veau et de tirer sur sa queue. Aussitôt, par réaction, le veau poussa en avant et entra dans l'étable.

 

La solution n'est peut-être pas celle à laquelle nous pensons? La constellation nous permet de la ré-intreoduire dans notre champs de conscience.

Quel est ce portrait? - Raymond Smullyan

Le logicien M. Varga von Kibéd conseil ce livre de R. Smullyan "Quel est le titre de ce livre?"qui permet une autre façon de penser les choses.

 

Un homme regarde un portrait. Quelqu'un lui demande: " Qui regardez-vous?".

Il répond: "Je n'ai point de frère ni soeur mais le père de cet homme est le fils de mon père" (le père de cet homme signifiant bien-sûr, de celui qui est représenté par le portrait).

De qui regarde-t-il le portrait?

Réponse.

Si je n'ai "ni frère ni soeur, je suis l'unique fils de mon père. Mais celà n'entraine pas que "moi-même" soit la réponse.

L'énoncé dit: " le père de cet homme est le fils de mon père". D'où il résulte que le père de cet homme, c'est moi (puisque je suis l'unique fils de mon père).

Par conséquent, je suis le père de l'homme du portrait et le portrait représente mon fils.

C'est logique non?

Parabole du Maître Lie-Tseu

Un homme ne retrouvait pas sa hache. Il soupçonna le fils de son voisin de la lui avoir prise et se mit à l'observer. Son allure était, typiquement, celle d'un voleur de hache. Son visage était celui d'un voleur de hache. Les paroles qu'il prononçait trahissaient la fourberie d'un voleur de hache. Toutes ses attitudes et tous ses comportements trahissaient l'homme qui a volé une hache.
Très inopinément, en remuant la terre, l'homme retrouva soudain sa hache.
Lorsque le lendemain, il regarda de nouveau le fils de son voisin, celui-ci ne présentait rien, ni dans l'allure, ni dans l'attitude, ni dans le comportement, qui évoquât un voleur de hache.

Parabole du Maître Lie-Tseu, IIIème siècle

Le message de Lao Tseu.

 

 

 

Il est dit qu'un homme sachant se protéger ne sera jamais attaqué par des rhinocéros ou des tigres en traversant la jungle.

Pendant une guerre, il ne sera jamais blessé.

Jamais un tigre ne le griffera.

Les soldats ne pourront lui nuire.

Pourquoi celà?

Parce qu'une personne vivant correctement n'ira jamais dans un endroit où elle risque de se faire tuer.

D'après Tsai chih chung (La voie du Tao).

On peut être aimé de différentes manières

 

 

 

Mon grand père avait des poules. Elles n'étaient pas tellement nombreuses, quelques unes, elles donnaient de bons oeufs et chaque début d'année, il achetait une oie.

Il l'a dorlotait, la carressait, la tâtait et alors que quand quelqu'un entrait dans son enclos elle le pinçait, lui courrait après, elle s'empressait dès que le grand-père venait, elle se frottait à lui, et lui la calinait. On aurait dit un ange quand elle agitait ses grandes ailes blanches. C'était un oie heureuse, mon grand-père la contemplait avec plaisir...

Un jour, avant Noël, le grand-père entra dans l'enclos, il avait une hache à la main.

C'est vrai, on peut être aimé de différentes manières.

Le temps.

Il était une fois, une île ou tous les différents sentiments vivaient : le Bonheur, la Tristesse, le Savoir, ainsi que tous les autres, l'Amour y compris.
Un jour on annonça aux sentiments que l'île allait couler.
Ils préparèrent donc tous leurs bateaux et partirent.
Seul l'Amour resta.
L'Amour voulait rester jusqu'au dernier moment. Quand l'ile fut sur le point de sombrer, l'Amour décida d'appeler à l'aide.
Le "sentiment d'avoir tout" passait à côté de l'Amour dans un luxueux bateau. L'Amour lui dit, - "sentiment d'avoir" tout, peux-tu m'emmener?" - "Non car j'ai déjà tout sur mon bateau. Je n'ai pas de place pour toi."
L'Amour décida alors de demander à l'Orgueil, qui passait aussi dans un magnifique vaisseau, - "Orgueil, aide-moi je t'en prie !" - "Je ne puis t'aider, Amour. Tu es tout mouillé et tu pourrais endommager mon bateau."
La Tristesse étant à côté, l'Amour lui demanda, - "Tristesse, laisse-moi venir avec toi." - "Ooh... Amour, je suis tellement triste que j'ai besoin d'être seule !"
Le Bonheur passa aussi à coté de l'Amour, mais il était si heureux qu'il n'entendît même pas l'Amour l'appeler !
Soudain, une voix dit, - "Viens Amour, je te prends avec moi." C'etait un vieillard qui avait parlé. L'Amour se sentit si reconnaissant et plein de joie qu'il en oublia de demander son nom au vieillard. Lorsqu'ils arrivèrent sur la terre ferme, le vieillard s'en alla.
L'Amour réalisa combien il lui devait et demanda au Savoir, à la Sagesse et à l'Expérience
- "Qui m'a aidé ?"
- "C'était le Temps" répondirent-ils.
- "Le Temps ?" s'interrogea l'Amour.
- "Mais pourquoi le Temps m'a-t-il aidé ?"
Le Savoir, la Sagesse et l'Expérience sourirent, et répondirent : - "C'est parce que Seul le Temps est capable de comprendre combien l'Amour est important dans la Vie."

Enseigne moi une histoire...

  Quand on a un but, il faut d'abord chercher comment y parvenir.

 

Un homme ayant vécu toute sa vie en ville en a soudain assez de la vie de citadin. Il décide de déménager pour la campagne, et de devenir éleveur de poulets.

Dans une jolie campagne, il trouve une jolie fermette à vendre pour pas trop cher. Il saute sur l'occasion et l'achète. Quelques jours plus tard, il reçoit la visite de son voisin immédiat, qui est, lui aussi éleveur de poulet. Le voisin lui dit:
- Elever des poulets, de nos jours, ce n'est pas une mince affaire. Par solidarité, je vais te prêter 1000 poulets pour t'aider à démarrer".

- Tu me les rendras quand tu auras assez de sous devant toi".


Après l'avoir remercié, l'apprenti aviculteur rentre chez lui avec les poulets. Deux semaines plus tard, le voisin vient voir à quel stade en sont ses poulets. Le nouveau lui dit:


- Oh, c'est pas terrible: Tous les poulets sont morts!


Le voisin n'y croit pas:
- Je n'ai jamais eu autant de perte sur mes poulets. Ils ont du avoir un coup de chaleur. Allez, je vais t'en prêter 1000 autres.


Deux nouvelles semaines passent. Le voisin affable vient à nouveau aux nouvelles:


- Je ne sais pas si je dois te le dire, mais tes 1000 poulets sont morts encore une fois. Il n'en reste plus un seul de vivant...
Le voisin incrédule demande:
- Mais qu'est-ce qui s'est passé? Comment tu expliques qu'ils soient tous morts?
Et l'autre répond:
- Ben je ne suis pas encore sûr... Ou bien c'est parce que je les plante trop profond, ou bien c'est parce que je les plante trop serrés.