Le génogramme.

 

Pour faire votre génogramme il vous faut, un crayon, du papier. Prêt à enquêter ?

Il vous faudra connaître des faits, des exclus, (ceux dont on ne parle jamais), débusquer des secrets de famille peut être ?

Des enfants non nés (fausse couche, avortement) ou mort à la naissance et tombés dans l'oubli.

 

Et vous même, comment votre naissance s'est-elle passée? Étiez vous plusieurs dans le ventre de votre mère (jumeau perdu)? Avez vous été séparé d'elle ou de votre père pendant un temps (élan interrompu) ?

 

 

 

C'est dans les années 70 aux États Unis, que les membres de l'école de Palo Alto (dont

sont issues les Thérapies brèves axées solution) ont mis au point cet outil, expérimenté et enrichi par différentes personnes en France dans les années 80 et 90.

 

C'est une sorte d'arbre généalogique très utilisé dans les thérapies familiales, la psychiatrie ou la psychogénéalogie.

 

Chaque profession l'utilise en fonction des informations qui lui sont nécessaire:

 

 

On tient compte des dates de mariages, de divorces, de décès … le niveau d'étude, la qualité des liens entre les membres de la famille ...

 

Dans le travail des constellations, on prend en compte les faits et non l'aspect psychologique des relations, afin de permettre au demandeur d'entrer en contact avec la mémoire de son système familial et d'être en mesure de nous fournir des renseignements utiles le jour de la constellation.

 

Il est sensé aider le constellateur dans son cheminement à travers cette mémoire pour laquelle il va chercher une meilleure solution.

 

Cependant, trop d'information peut conduire à une idée préconçue des dynamiques en actions et amener le constellateur à faire « coller » ce qui apparaît sous ses yeux au court de la constellation avec ce qu'il sait ou qu'il a compris du génogramme du demandeur.

Le plus important n'est pas ce qu'on sait, mais la réalité instantanée de ce qui se déroule sous nos yeux.

 

Le génogramme est donc pour les constellateurs un outil à double tranchant.

 

Par contre, il est souvent le début d'une recherche sérieuse au sujet de faits marquants (maladie grave, accident, séparation, spoliation etc...) concernant la branche maternelle et paternelle.

 

Il est important que la personne qui expose un problème soit, dans la mesure ou ce problème a sa source dans le système familial, connectée à l'énergie, à la mémoire de ses aïeux et de ses ancêtres en prenant connaissance des faits importants qu'ils ont vécus, par exemple, cet oncle côté maternel, mort à la guerre dont le souvenir a été exclu de la mémoire familiale, car trop douloureux à se remémorer pour les autres.

La honte est aussi un puissant facteur d'exclusion.

 

Ils font partie du système familial...

 

  • Toutes les sœurs, tous les frères

•          Les demi-frères, les demi-sœurs

•          Les enfants adoptés

•          Sa propre descendance, ses propres enfants

•          Son père, sa mère

•          Son père adoptif ou sa mère adoptive

•          Les oncles et tantes (demi oncles et tantes aussi)

•          Les grands-parents (paternels, maternels)

  • Les personnes ayant une importance dans le destin familial.

 

Exemple d'informations utiles.

 

•          Toutes les dates de naissance et de mort

•          Les dates de séparation, de divorce

•          Les professions

•          Les situations sociales

•          Les événements historiques (guerre, fuite, exil, situation politique...)

•          Les emprisonnements

•          Les partenaires précédents des parents

•          Les partenaires précédents des grands-parents

•          Les parents ont-ils été obligés de se marier à cause d'une grossesse ?

•          Même question pour les grands-parents

•          Les enfants morts nés

•          Les avortements

•          Les maladies personnelles

•          Les maladies dans la famille

•          Les séjours hospitaliers

•          Les hospitalisations psychiatriques

•          Les accidents graves

•          Y a-t-il eu des meurtres dans la famille ?

•          Des suicides ?

•          Tous ceux qui sont morts jeunes

•          Ceux qui ont été abandonnés ou confiés à d'autres

•          Toutes les formes de vie difficile :

            handicap, dépression, dépendances (drogues, alcool)

•          Les thèmes tabous, les secrets de famille

•          La sexualité, les abus...

•          L'appartenance religieuse

•          L'appartenance ethnique

•          Les échecs et les réussites

•          Les situations financières

•          Les exclus, les rejetés

•          Les brebis galeuses (bêtes noires)

•          Les soi-disant saints

•          Les scandales

•          Les cas de mort mystérieuse ou dont on ne parle pas