Devenir un explorateur de sa propre histoire.

 

Chaque personne a par moments besoin de jeter un regard en arrière sur sa vie et se rappeler le passé (qui son ombre et sa lumière sur le présent).

Tout ce qui a été vécu laisse des traces, comme les années sèches ou humides s'impriment dans les cercles concentriques d'un tronc d'arbre.

Tout ce qui nous a marqué à de l'importance. Viviez vous dans une grande ville ou à la campagne ? Dans quelles conditions, dans un milieu hostile ? Avez vous souvent déménagé ? Quels ont été vos accidents, vos maladie ? Quels sont les jeux, les contes que vous avez particulièrement aimé ? Quel est votre souvenir le plus ancien ? Dr Alla Selawry.

 

Au cours de ces années de pratique, j'ai été intrigué, en remontant aux étapes antérieures d'un problème, de la rythmicité de certains événements (maladie, état psychique, accidents …). C'est ainsi que j'ai découvert par hasard, Paul Eluard disait « il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous », que les anciens comme Hyppocrate divisaient la vie humaine en sept parties « il y a dans l'existence humaine, sept temps que nous nommons ages... » .

 

L'ancienne sagesse de la Chaldée, de l'Egypte et de la Grèce considère que l'organisme humain est soumis à la loi du chiffre sept qui régit toute transformation. On trouve dans le livre des morts égyptien cette phrase « Je vois les dieux venir à ma rencontre, portant sept pains qui me sont destinés et qui me donneront la vie ».

Comment se déroule votre vie quotidienne : affective, familiale ?

Comment se déroule votre professionnelle : combien de temps vous prend-elle ? A quel rythme ?

Comment se déroulent vos loisirs : Voyages, sport, cinéma, télévision, bricolage , art, seul ou en compagnie ?

Quel est votre état intérieur : Quelles pensées remplissent du matin au soir votre conscience ?

Qu'est-ce qui vous pousse à faire les choses ?

Êtes vous quelqu'un de très actif qui penses peu ou bien le contraire quelqu'un qui pense beaucoup et ne fait rien ?

 

Le principe de la biographie est de retrouver des faits marquants, important du passé, d'en comprendre le sens et, à la lumière de cette connaissance ancienne, ravivée principalement par Rudolf Steiner et ses élèves, de retrouver leurs effets, leurs impacts à d'autres périodes de la vie.

Rien de magique ou d'ésotérique, simplement la connaissance d'un principe régit par le chiffre sept.

 

On connaît les cycles lunaires de 28 jours (4x7=28) et leurs influences sur les marées, le cycle féminin, et tout ce qui est liquide, le cycle de régénération des cellules des mammifère tout les sept ans, la gale 14 jours d'incubation, le paludisme 7 jours minimum... les organes... Tout est rythmes et cycles... Dans le genèse Dieu créé en 7 jours, 7 notes de musique, 7 couleurs de l'arc en ciel, sept merveilles du monde, 7 plaies d’Égypte. Le sept est partout.

 

On peut penser que le renouvellement de nos cellules tout les sept ans est sûrement porteur d'un sens qui accompagne la métamorphose de l'être humain par septaines.

 

Les planètes dont on retrouve l'influence métallique dans et autour de l'être humain ont elles même leur cycles. Planètes dont on retrouve l'influence dans chaque septaines et qui guident notre compréhension.

 

De fait, l'intérêt qu'on peut avoir à effectuer ce genre de travail peut aussi bien venir d'un besoin de compréhension de son existence, que d'un passage difficile qu'il soit physique, psychique ou autre, que d'un besoin dévolution et de connaissance de soi. Il s'adresse donc à des personnes qui ont une compréhension de l'existence, ou un besoin très différends.

 

L'être humain oublie que, à l'image de tout ce qui vit, il passe par des cycles qu'on pourrait appeler cycles de métamorphose. C'est physiquement observable, visible même au niveau de son corps. Intérieurement l'observation est moins aisée d'autant plus que  « l'homme moderne », organise son existence de façon à éviter ce genre d'introspection, regarder à l'intérieur de soi pourrait-être douloureux. Remplir sa vie et sa tête d'histoires (livre, cinéma, travail, collection de timbre, s’occuper des histoire d'autrui, critiquer ou magnifier), permet d'éviter la réalité de ce que nous sommes.

Mais, parce qu'il y a un mais, il y a un moment ou une partie de l'être humain lui demande des comptes. Cela se traduit par un mal être voir une maladie, un inconfort voir une dépression, une perte de repère, divorce, travail devenu insupportable...

Chacun « choisi » son moyen d'y répondre, spiritualité, compréhension plus profonde de sa propre existence ou bien en remplissant sa vie d'artifices parfois destructeurs (et c'est parfois le but).

 

Que cherchent à nous dire tout ces faits et ces événements ? C'est ce décodage qui vous est proposé. Décodage qui permet de répondre aux questions « Pourquoi ? » et comment faire ?

 

On se rend facilement compte que de 0 à 21 ans (3 cycles de sept) la croissance de son corps physique prend beaucoup d'énergie à l'être humain, ainsi que sa préparation à l'état d'adulte. Un temps de maturité physique et émotionnelle ou la personnalité se cherche.

De 21 à 42 ans la pensée se structure au point commencer à pouvoir quitter les influences intellectuelles environnante pour se faire ses propres idées. Ce qui donne des jeunes gens qui croient tout savoir, et pèchent par manque d'expérience et refuse toute autorité.

42 à 63 fort de toutes ses expériences, joies et souffrance, l'humain à la possibilité de devenir vraiment humain, d'avoir le recul suffisant pour comprendre, d'être plus humble devant l'existence.

 

Il peut aussi vouloir aller à contre courant et vouloir revivre sa jeunesse à 63 ans et s'épuiser dans de vaines activités et attitudes.

 

Quelles sont vos attitudes, vos façon de penser ? De considérer les autres ? Quelle conscience ou inconscience est la votre ? De la vont dépendre votre bien être, votre santé, vos capacités face au événements.

 

C'est à cette aventure que vous êtes convié(e)...